McDonald’s : Un appel Mondial au Boycott

0
2571
Boycott de McDonald's dans le monde, Illustration de McDonald's servant les soldats israeliens.
Boycott de McDonald's dans le monde, Illustration de McDonald's servant les soldats israeliens.

McDonald’s boycotté en France

Le conflit israélo-palestinien fait actuellement beaucoup de dommages au peuple Palestinien. Malgré cela, McDonald’s Israël a nourri des milliers de soldats israéliens. Cela a mené à des appels au boycott de l’entreprise. Cependant, McDonald’s France a clarifié sa position sur Twitter. La filiale française s’est dite « troublée par la désinformation sur sa position ». Selon eux, McDonald’s n’aide aucun gouvernement impliqué dans le conflit. Les franchisés locaux ont agi seuls sans son approbation.

Des tags hostiles à Israël ont été peints sur six restaurants McDonald’s près de Lyon. Des œufs et de la peinture rouge ont également été lancés. Les messages mentionnaient la guerre entre Israël et le Hamas. Certains slogans tagués mentionnaient « Boycotte Israël » et « La Palestine vivra ».

Cette action répondait au soutien de McDonald’s Israël envers Tsahal. Des internautes pro-palestiniens avaient appelé au boycott. De nombreuses franchises dans le monde musulman soutiennent également les Palestiniens.

McDonald’s France a exprimé sa pensée pour les communautés affectées. L’entreprise se dit détester la violence et la haine. Le soutien apporté à Israël n’est cependant pas en faveur de McDonald’s.

Lire aussi : Gaza : Un enfant tué toutes les 10 minutes selon l’OMS

Un Boycott intensif en Asie

En Malaisie et en Indonésie, des personnalités publiques promeuvent le mouvement Boycott, Divestment, Sanctions (BDS) sur les réseaux sociaux. Le but est d’encourager le soutien de la population à cette campagne lancée par des ONG palestiniennes.

Nazari Ismail, président malaisien de BDS, explique dans son podcast que les gouvernements occidentaux autorisent un génocide contre les Palestiniens, tandis que les pays musulmans ne font pas grand-chose contre cette injustice. « Nous estimons que c’est donc à la société civile de se mobiliser pour aider la cause palestinienne », dit-il.

En Malaisie, les militants diffusent largement des noms d’entreprises à boycotter telles que Puma pour ses liens avec le football israélien, ou Nestlé qui opère des usines dans le pays. Ils visent aussi Burger King et McDonald’s qui auraient livré des repas à l’armée israélienne.

En Indonésie, une liste similaire contient 121 sociétés. Ces appels ont plus d’impact en Malaisie qu’en Indonésie. McDonald’s Malaysia, inquiète de la baisse de ses ventes, fait un don à un fonds palestinien et souligne être une entreprise locale et musulmane.

McDonald’s, en grande difficulté au Maroc

L’Entreprise au Maroc se dit indépendante de la société mère

Au milieu du conflit israélo-palestinien en cours, McDonald’s Maroc a dû faire face à l’opposition d’une partie de la population marocaine. Malgré les explications de l’entreprise concernant son indépendance vis-à-vis de sa société mère et sa déclaration de solidarité avec les victimes de Gaza, les Marocains ont continué à boycotter la chaîne de restauration rapide, la considérant complice de l’agression israélienne contre les Palestiniens.

McDonald’s Maroc, présent au Maroc depuis près de 30 ans, a publié une vidéo assurant être une entreprise « 100% marocaine » n’autorisant que l’utilisation de la marque. L’entreprise a nié tout soutien ou financement d’une affiliation gouvernementale ou politique quelconque. Cependant, les internautes marocains ont rejeté cette déclaration, soulignant que les bénéfices de McDonald’s Maroc revenaient en partie à sa société mère, qui avait ouvertement soutenu l’armée israélienne lors du récent conflit avec le Hamas.

Suite à la publication de photos de soldats israéliens armés tenant des sacs McDonald’s, les internautes palestiniens et arabes ont exprimé leur indignation, déclenchant une campagne de boycott de la chaîne de restauration rapide. Le hashtag #BoycottMcDonalds s’est rapidement propagé dans le monde arabe, touchant non seulement McDonald’s mais aussi d’autres marques considérées comme pro-israéliennes.

Ainsi, McDonald’s Maroc se retrouve dans une situation délicate dans sa tentative de reconstruire sa réputation et de fidéliser sa clientèle. Le tout, dans un pays où le soutien à la cause palestinienne est solide. Les Marocains restent insatisfaits des explications de l’entreprise et maintiennent leur méfiance envers sa relation avec sa société mère.

McDonald’s essaye de regagner la confiance du peuple marocain

Pour regagner la confiance de ses clients, McDonald’s Maroc devra probablement prendre des mesures concrètes. Ces mesures doivent les dissocier de toute affiliation pro-israélienne. Cela pourrait impliquer une transparence totale sur l’utilisation des bénéfices et redevances, ainsi que des actions de solidarité tangibles envers les Palestiniens. Sans ces mesures, il est peu probable que le boycott prenne fin. Cela pourrait avoir un impact significatif sur les activités de McDonald’s Maroc.

La question clé est de savoir comment McDonald’s Maroc gérera cette délicate situation et parviendra à se réconcilier avec les clients marocains. Dans un pays où la solidarité avec la cause palestinienne est profondément enracinée, d’autres mesures pourraient inclure faire preuve de sensibilité et s’engager activement en faveur de la justice et de la paix pour regagner la confiance de ses fidèles consommateurs.

Le soutien à la cause palestinienne et la volonté d’agir de manière éthique sont importants pour de nombreux consommateurs. Aujourd’hui, les préoccupations de l’entreprise devraient également inclure la prise de décisions importantes pour éviter les controverses et préserver sa réputation. Reste à voir comment McDonald’s Maroc naviguera dans cette période trouble et s’adaptera à l’évolution des attentes de ses clients.

Lire aussi : Crise à Gaza : Le Maroc renouvelle l’appel à cesser les agressions

Le boycott se généralise aux marques ayant un lien avec Israël

Ces actes de vandalisme font partie des conséquences de la tension entre Israël et la Palestine. Les tensions sont exacerbées par les déclarations et les actions des deux camps. Les Palestiniens ont lancé une intifada contre les soldats israéliens et les civils, tandis qu’Israël a répondu par une force militaire disproportionnée, entraînant la destruction de nombreux bâtiments, dont des hôpitaux, et la mort de nombreux civils palestiniens.Des appels au boycott de marques soutenant Israël ont été lancés sur les réseaux sociaux, incluant des marques telles que McDonald’s, Carrefour, Puma, Coca-Cola, Danone, Nestlé, Starbucks, KFC, L’Oréal, et Disney. Les militants de la cause palestinienne appellent à soutenir les Palestiniens en refusant d’acheter des produits de ces marques.

Lire aussi : Bombardements israéliens à Gaza : une nuit de frappes intenses

Visitez notre page Facebook et Linkedin pour des contenus diversifiés.