Baisse de 20 à 13% du nombre de Marocains impliqués dans les tentatives d’immigration clandestine déjouées à fin août 2018 (M. El Khalfi)

0
3240

Rabat (Avec MAP) – Les Marocains représentaient 13% des personnes impliquées dans les tentatives d’immigration clandestine déjouées à fin août 2018, contre 20% un an auparavant, a indiqué, jeudi à Rabat, le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

En effet, depuis deux semaines, nombreuses étaient les vidéos et les photos faisant état d’un phénomène de migration clandestine, présentant des embarcations marocaines avec à bord des femmes et des enfants. Selon les médias espagnols, 6 000 marocains auraient atteint illégalement l’Espagne.

Lors d’un point de presse, M. El Khalfi a précisé que le nombre de Marocains impliqués dans les tentatives avortées d’immigration clandestine est passé de 8 200 personnes à fin août 2017 à 7 100 à fin août 2018.

Il a, en outre, fait état de 39 000 tentatives d’immigration clandestine déjouées à fin août 2017, contre 54 000 tentatives à fin août dernier. Ce chiffre “atteste des efforts intenses déployés par les pouvoirs publics pour lutter contre les réseaux d’immigration illégale”, a-t-il souligné.

Il a par ailleurs affirmé que les activités des réseaux d’immigration clandestine ont enregistré une hausse cette année par rapport à 2017, faisant état cependant d’une diminution du nombre des Marocains impliqués dans ces tentatives qui ont été mises en échec.

“En tant qu’Etat, nous sommes concernés et devons multiplier les efforts pour faire face à ces réseaux qui ont développé leurs mécanismes et modes opératoires”, a-t-il insisté, soulignant que “la loi est claire en ce sens” et que les efforts considérables menés par le Royaume à cet égard sont mondialement appréciés.

M. El Khalfi a également noté que les vidéos et photographies diffusées au sujet de l’immigration illégale font l’objet d’investigations de la part des services sécuritaires compétents, faisant état de la mobilisation des services de l’administration territoriale et des départements concernés en vue de faire face aux réseaux d’immigration clandestine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here