Le corps du vacancier marocain abattu en Algérie restitué

0
Le corps du vacancier marocain abattu restitué à ces proches
jet ski

Le corps du défunt a pu retrouver sa famille

Après des mois d’attente, la famille d’Abdelali Mchiouer a finalement reçu son corps. Le vacancier marocain a été tué en Algérie par des garde-côtes algériens pendant l’été, ce qui a suscité une vive émotion au Maroc. Les avocats de la famille ont annoncé que la dépouille avait été restituée à ses proches le jeudi 21 décembre.

La famille a remercié les personnes qui les ont aidées dans leurs démarches. Leur remerciement vont en particulier au consul du Maroc à Sidi Bel Abbès, Abderrahim Chakir. Les avocats de la famille ont également souligné l’activisme persistant et le dévouement de chaque instant de Chakir qui a permis le retour de la dépouille au Maroc.

Lire aussi : Avant la colonisation, nous étions des frères

Une autopsie du vacancier marocain tué en Algérie sera menée au Maroc

Selon un communiqué officiel, une autopsie va avoir lieu du côté marocain « sous la supervision des autorités judiciaires ». Cette dernière sera menée avant l’enterrement d’Abdelali Mchiouer, un vacancier marocain de 40 ans tué fin août en Algérie. La famille a demandé que l’enterrement se déroule « loin de toute récupération politique ou partisane, ainsi que de toute médiatisation ».

Abdelali Mchiouer et son cousin Bilal Kissi, un Franco-Marocain de 29 ans, ont été tués après s’être égarés en jet-skis dans une zone maritime algérienne à la frontière avec le Maroc, selon le frère de l’un d’eux, rescapé du drame. Un troisième homme, également Franco-Marocain, Smaïl Snabé, a été arrêté par les garde-côtes algériens et reste incarcéré en Algérie.

Le ministère de la Défense algérien avait alors fait état de « coups de feu tirés » après « un avertissement sonore » d’une unité des garde-côtes ainsi que de « tirs de sommation » face à « un refus d’obtempérer » de Marocains sur des jet-skis ayant franchi la frontière maritime algérienne.

Lire aussi : La bataille d’Isly ou le symbole des liens profonds entre le Maroc et l’Algérie.

Une affaire n’améliorant pas les relations entre le Maroc et l’Algérie

Cette affaire intervient dans un contexte de tensions diplomatiques entre l’Algérie et le Maroc. Alger a rompu ses relations diplomatiques avec Rabat en août 2021, dénonçant une série d' »actes hostiles » de son voisin. Les raisons concerneraient en particulier le territoire disputé du Sahara marocain et la normalisation avec Israël. Une décision jugée « complètement injustifiée » par Rabat.

Les autorités marocaines ont exprimé leur préoccupation face à l’incident et ont appelé à la libération de Smaïl Snabé. Le gouvernement marocain a également appelé à une enquête impartiale sur les circonstances de la mort d’Abdelali Mchiouer et de Bilal Kissi.