Financement du Trésor Marocain 2024: 92,2 MMDH

0
153

Le besoin de financement du Trésor marocain 2024 est estimé à 92,2 milliards de dirhams (MsMDH), selon Attijari Global Research (AGR). Ce besoin se compose principalement du financement du déficit budgétaire et des arriérés du Trésor, ainsi que des tombées de la dette.

Lire aussi : Financement du Trésor Marocain en Mars 2024.

Composition et Sources du Financement

Le besoin de financement du trésor marocain 2024 comprend 44,3 MMDH pour couvrir le déficit budgétaire et les arriérés du Trésor, comme prévu par la Loi de finances de 2024. Les tombées du Trésor restantes à la fin de 2024 s’élèvent à 47,9 MMDH, dont 42,7 MMDH sur le marché intérieur et 5,2 MMDH sur le marché extérieur.

Détails des Besoins et Réalisation des Financements

Le Trésor marocain prévoit de couvrir 57,9 MMDH de son besoin de financement brut sur le marché extérieur. C’est ce qu’a relayé le rapport « Budget Focus » de mai par AGR. Le reste, soit 34,3 MMDH, sera satisfait sur le marché domestique. Ainsi, le besoin de financement intérieur brut par mois a diminué à moins de 5 MMDH, contre une estimation initiale de 6,8 MMDH. Cependant, à la fin mai 2024, seulement 17% des financements extérieurs budgétisés de 70 MMDH avaient été réalisés.

Réformes Fiscales et Impact sur les Finances Publiques

Les réformes fiscales de la LF-2024, notamment la réforme de l’Impôt sur les Sociétés (IS) et la refonte de la TVA, commencent à porter leurs fruits. À la fin mai 2024, l’IS avait contribué 4,0 MMDH supplémentaires par rapport à l’année précédente, et la TVA intérieure avait atteint 49% de son objectif annuel, contre 42% l’année précédente. Ces réformes ont joué un rôle crucial dans l’augmentation des recettes fiscales et la réduction du déficit budgétaire.

Évolution des Recettes et Dépenses du Trésor

À la fin mai 2024, le déficit budgétaire s’était amélioré de 7,3 MMDH par rapport à l’année précédente, atteignant 17,6 MMDH. Cette amélioration est due à une augmentation des recettes fiscales de +12,3 MMDH (+10%).

Progrès des Recettes Fiscales et Réformes

La progression des recettes fiscales, en particulier de l’IS et de la TVA, a été significative. L’IS a atteint 47% de son objectif annuel à la fin mai 2024, contre 39% l’année précédente, et la TVA intérieure a atteint 49%, contre 42% l’année précédente. Ces recettes ont fortement contribué au financement du trésor marocain 2024.

Gestion des Dépenses et Réduction des Charges

Les dépenses globales ont augmenté de +3,4% à fin mai 2024, principalement en raison de l’augmentation des charges pour les biens et services (+3,1 MMDH). Cependant, les intérêts de la dette et la charge de compensation ont diminué respectivement de 98 MDH et 1,3 MMDH. Cette gestion efficace des dépenses a permis de réduire le besoin de financement du trésor marocain 2024 à 22,8 MMDH, contre 26,6 MMDH l’année précédente.

Le besoin de financement du trésor marocain 2024 est un défi majeur. Cependant, les réformes fiscales et une gestion rigoureuse des dépenses publiques permettent d’espérer une amélioration continue des finances publiques marocaines.

Pour plus d’actualité sur le Maroc, c’est ici.