Les cafés face au Conseil de la Concurrence

0
106
Conseil de la Concurrence et les Restaurateurs vs Régulation Prix
Le nouveau président du Conseil de la Concurrence, Ahmed Rahhou, pose pour une photo souvenir

Le Conseil de la Concurrence et les Restaurateurs suit de près les propriétaires et gérants de cafés au Maroc. Ces derniers sont suspectés de s’entendre sur les prix des boissons. Face à ces allégations, le Conseil pourrait ouvrir une enquête pour garantir la libre concurrence et empêcher toute fixation des prix.

Lire aussi : Cession de Lydec : Nouveau chapitre dans l’affaire Veolia.

Surveillance et Enquête Potentielle des cafés par le Conseil de la Concurrence et les Restaurateurs.

Le Conseil de la Concurrence et les Restaurateurs a initié des actions face aux soupçons d’entente sur les prix parmi les propriétaires de cafés. Des investigations préliminaires ont révélé que certains propriétaires envisagent d’augmenter les prix des boissons. Cette information, relayée par plusieurs médias, a alerté le Conseil qui évalue la situation.

Réactions Initiales et Mesures Préliminaires

En réponse aux rapports d’une possible entente de prix, le Conseil a pris des mesures préliminaires. Il surveille les marchés concernés pour détecter toute pratique anticoncurrentielle. Si les soupçons sont confirmés, une enquête formelle sera ouverte pour prendre les mesures légales nécessaires.

Image Product Feature Price
TOP Pick
Cahier Écriture Française
Cahiers d’exercices magiques pour l’écriture et la calligraphie – Réutilisables – 4 livres et stylos Amazon
Trending
Friteuse sans Huile
COSORI Air Fryer 5,5L avec 13 Fonctions, Friteuse sans Huile 1700W, avec 100 Recettes , Pour Cuire, Frire, Rôtir et Griller tous vos Aliments Amazon

Cadre Légal et Rappel des Lois

Le cadre légal au Maroc, notamment la loi 104.12, régit la libre concurrence et la fixation des prix. Cette loi interdit les ententes et coalitions qui faussent le marché. Les professionnels ne peuvent discuter ou fixer les prix de manière concertée. Toute violation de ces dispositions est passible de sanctions.

Impact sur le Secteur des Cafés et Restaurants

Le secteur des cafés et restaurants au Maroc traverse une crise sans précédent. Les fermetures massives et les pressions économiques ont poussé certains propriétaires à envisager une coordination des prix.

Fermetures et Crise Économique

Une étude alarmante de l’Association nationale des propriétaires de cafés et restaurants révèle que plus de 16 000 cafés ont fermé dans trois grandes régions du Maroc. Les chiffres sont préoccupants :

  • 8964 cafés ont fermé dans la région de Casablanca-Settat.
  • 4769 dans la région de Rabat-Salé-Kénitra.
  • 2680 dans la région de Fès-Meknès.

Ces fermetures témoignent de l’ampleur de la crise, exacerbée par la pandémie de Covid-19 et l’augmentation des prix des matières premières.

Dialogue entre le Conseil et l’Association

Le Conseil de la Concurrence et les Restaurateurs a récemment rencontré le Bureau national de l’Association nationale des propriétaires de cafés et restaurants. Lors de cette réunion, le Conseil a mis en garde contre les augmentations de prix et les sanctions potentielles. L’association a affirmé son rejet de toute démarche contraire aux lois et a présenté un projet de loi pour réguler le secteur. Ce projet vise à réduire l’anarchie et à offrir un cadre structuré et équitable pour tous les acteurs.

Le dialogue entre le Conseil et l’Association se poursuit, avec un engagement commun pour maintenir l’équilibre des prix et protéger la concurrence loyale. Les deux parties travaillent ensemble pour trouver des solutions viables face à la crise économique qui frappe durement le secteur.

En conclusion, le Conseil de la concurrence et les Restaurateurs joue un rôle crucial pour garantir la libre concurrence dans le secteur des cafés et restaurants. La coopération avec l’Association nationale des propriétaires de cafés et restaurants est essentielle pour naviguer cette période difficile et assurer un marché équitable et dynamique.

Pour plus d’actualité sur le Maroc, c’est ici.