AstraZeneca au Maroc : Polémique et Réclamations

0
82
AstraZeneca au Maroc : Polémique et Réclamations
An illustration picture shows vials with Covid-19 Vaccine stickers attached and syringes with the logo of British pharmaceutical company AstraZeneca on November 17, 2020. (Photo by JUSTIN TALLIS / AFP) HEALTH-VIRUS-ASTRAZENECA-BRITAIN

AstraZeneca au Maroc – La récente décision judiciaire condamnant le gouvernement marocain à indemniser une victime d’effets secondaires du vaccin relance la controverse autour de ce vaccin. Les réactions politiques et publiques se multiplient. Cela ravive le débat sur la sécurité des vaccins contre le Covid-19.

Lire aussi : Pénurie de Médecins au Maroc : Quelles Solutions pour l’Avenir ?

Jugement du Tribunal et Réactions

En février 2024, la chambre de première instance du tribunal administratif de Rabat a condamné le gouvernement marocain à verser 250 000 dirhams à une femme victime d’effets secondaires du vaccin AstraZeneca au Maroc. Cette décision a suscité des réactions variées au sein de la classe politique et de la société civile.

Contexte de la Plainte et Décision Judiciaire

La plainte, déposée en juin 2022, émane d’une professeur universitaire souffrant de paralysie faciale et des membres inférieurs après sa vaccination contre le Covid-19. Une double expertise médicale a confirmé ces effets secondaires, conduisant le tribunal à statuer en faveur de la plaignante.

Réactions du Gouvernement et d’AstraZeneca au Maroc

Le gouvernement marocain, par la voix de son porte-parole Mustapha Baitas, a affirmé qu’il est prêt à répondre aux questions du Parlement. Il a également assuré que tous les vaccins utilisés au Maroc sont homologués par les comités scientifiques compétents. De son côté, AstraZeneca au Maroc a annoncé le retrait de son vaccin du marché le 8 mai.

Contexte International et Conséquences

À l’échelle mondiale, le vaccin AstraZeneca a suscité de nombreux débats. Il a aussi été au cœur de plusieurs actions en justice. Ses effets secondaires, bien que rares, ont eu des répercussions importantes dans divers pays, affectant ainsi la perception publique et les politiques de santé.

Lire aussi : La Télémédecine au Maroc : Système de Santé Marocain.

Cas Internationaux et Actions en Justice

Au Royaume-Uni, par exemple, des cas de caillots sanguins et d’hémorragies cérébrales ont été signalés. Jamie Scott, père de deux enfants, a souffert d’une lésion cérébrale permanente après avoir reçu le vaccin en avril 2021. Les avocats ont affirmé que ces effets secondaires ont eu des conséquences dévastatrices sur plusieurs familles. AstraZeneca, tout en contestant les affirmations, a reconnu dans des documents juridiques que son vaccin peut, dans de rares cas, provoquer un syndrome de thrombose avec thrombopénie (TTS).

Efficacité et Sécurité du Vaccin

Malgré ces controverses, des études internationales montrent que le vaccin AstraZeneca a été efficace dans la lutte contre la pandémie. IL faut noter que ce vaccin a sauvé plus de six millions de vies dans le monde. L’OMS a réaffirmé que le vaccin est « sûr et efficace pour toutes les personnes âgées de 18 ans et plus » et que les effets indésirables graves restent « très rares ».

En somme, la décision judiciaire au Maroc et les réactions subséquentes mettent en lumière les défis complexes liés à la vaccination contre le Covid-19. Cette controverse souligne l’importance d’une surveillance continue et d’une communication transparente pour maintenir la confiance du public. Les perspectives futures des vaccins d’AstraZeneca au Maroc dépendent de notre capacité à répondre efficacement à ces préoccupations tout en poursuivant les efforts de vaccination à l’échelle mondiale.

Pour plus d’actualité sur le Maroc, c’est ici.