#EditoDeMexico 73 : Les pérégrinations d’un chercheur Marocain au Mexique

0
1704

Mohamed Badine El Yattioui, docteur en Science Politique de l’université de Lyon (France). Spécialiste des questions de sécurité globale et de gouvernance globale, il enseigne à la UDLAP (Universidad De Las Américas Puebla) au Mexique et à l’Université Jean Moulin Lyon III. Il préside le think-tank NejMaroc, Centre Marocain de Recherche sur la Globalisation qui publie une revue semestrielle et qui organise des événements dans différents pays et dirige le Séminaire Permanent sur le monde musulman (Observatorio sobre el mundo musulman) ILM.

La pandémie de COVID-19 a eu un impact sur l’ensemble des secteurs d’activité. Le monde universitaire n’est pas une exception.

Depuis la mi mars, l’Université des Amériques de Puebla (UDLAP, Mexique) a pris la décision, comme beaucoup d’institutions, de terminer le semestre de printemps en ligne. Les congrès au Mexique ont été reportés ou annulés.

Au Maroc également les congrès ont été annulés. Membre du comité d’organisation d’un congrès à Laayoune, qui devait avoir lieu du 18 au 21 juin, la déception est grande. Mais ce n’est que partie remise !

Les webinars sont devenus la nouvelle norme. Ces événements organisés en ligne sont légion dans le monde académique, quel que soit le pays. Ils permettent d’organiser des événements internationaux à moindre frais. Une simple connexion internet suffit.

Nous attendons la rentrée et nous ne savons pas sous quelle forme nous allons reprendre. En ligne ? Nous verrons bien.

En ces temps d’incertitude, faute de pouvoir aller au Maroc pour le moment, je me rends en France pour quelques semaines. Prenez soin de vous !