Modernisation digitale dans l’enseignement supérieur Marocain

0
Le Maroc et Oracle partenaires dans le cadre de la digitalisation de l'Enseignement Supérieur

Le lundi 27 novembre 2023, d’après MAP, une étape cruciale a été franchie vers la modernisation de l’enseignement supérieur au Maroc. Une convention a été signée à Rabat entre le ministère de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, et le géant de la technologie Oracle. L’objectif principal de cette collaboration est de propulser la digitalisation au sein des universités marocaines.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre ambitieux du Plan national d’accélération de la transformation de l’écosystème de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation (PACTE ESRI-2030), lancé en 2022. Le PACTE ESRI-2030 vise à moderniser l’écosystème de l’enseignement supérieur, garantissant ainsi la qualité et l’efficacité de cet environnement éducatif.

Lire aussi : Un dynamisme sans précédent du secteur de la Fintech en Afrique

Un partenariat stratégique avec Oracle pour l’Enseignement Supérieur

Le partenariat stratégique avec Oracle se concentrera sur deux domaines. Il se focalisera sur la conception et la mise en œuvre de nouveaux diplômes et certifications dans le domaine du digital. Ces derniers seront alignés sur les besoins du marché du travail et les attentes des investisseurs nationaux et internationaux. Cette collaboration donnera naissance à de nouvelles offres de formation et de certification. Elle concerne aussi bien pour les étudiants actuels que les diplômés universitaires souhaitant se convertir au domaine du digital.

La convention introduit également « Code 212 », une stratégie en deux volets. La première version cible les étudiants actuellement inscrits aux universités. La deuxième vise les anciens étudiants universitaires désireux de s’immerger dans le monde digital.

Une promotion de la formation dans le digital

La ministre de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, Ghita Mezzour, s’est exprimée. Elle a exprimé sa satisfaction envers cette collaboration avec Oracle. Elle qualifie l’entreprise de « géant de la digitalisation ». Ghita Mezzour a souligné que cette alliance représente un « saut qualitatif ». Une évolution dans l’initiation et la formation des étudiants et des enseignants dans le domaine du digital. L’objectif est de renforcer la diversification de l’économie nationale. Il est aussi de positionner le Maroc en tant que destination attractive pour les investisseurs dans le secteur du numérique et des technologies de l’information.

De son côté, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Abdelllatif Miraoui, a rappelé que le PACTE ESRI-2030 met l’accent sur la promotion d’une formation adaptée aux besoins du marché national et international. Il a souligné que le « 21e siècle souffre d’analphabétisme dans le digital ». Pour relever ces défis, il est essentiel de « vulgariser et faciliter l’accès à la digitalisation ».

En résumé, cette convention marque un tournant significatif pour les universités marocaines. Elle ouvre la voie à de nouvelles opportunités de formation et de certification alignées sur les exigences du marché. Elle positionne également le Maroc en tant que pôle attractif pour les investissements dans les domaines du numérique et des technologies de l’information, tout en répondant aux impératifs de la révolution digitale du 21e siècle.