Université Al Akhawayn, l’exception marocaine

0
4590

L’université des « deux frères » qui est une référence à l’amitié entre le roi du Maroc Hassan II et le roi d’Arabie Saoudite Fahd est l’université la plus spécifique du Maroc de par son histoire, son financement et son statut actuel.

Tout d’abord, le nom de l’université vient de l’amitié entre les deux rois mais aussi parce que l’Arabie Saoudite a participé au financement de l’école.

Mais par un effet papillon, car à l’origine les 50 millions de dollars envoyés par le roi Fahd eurent pour objectif d’aider le Maroc qui fût en proie à une des plus graves catastrophes écologiques de son histoire.

De fait, en décembre 1989 un pétrolier iranien explosé à 200 kilomètres des côtes marocaines et déverse les 70 tonnes de pétrole brut qu’il contient, et menace donc de polluer les rives marocaines. Une solidarité internationale se met en place, des experts de plusieurs nationalités viennent au Maroc pour trouver des solutions et des financements viennent du monde entier, notamment du roi d’Arabie Saoudite.

Pourtant grâce à des vents cléments le Maroc évite la catastrophe. L’Etat marocain se retrouve donc avec des fonds qui n’ont donc pas été utilisés. Le roi pense donc que c’est le moment idéal de faire aboutir un projet qu’il a en tête depuis les années 70, c’est-à-dire de créer un école supérieure américaine au Maroc et le choix de la ville se porte sur Ifrane.

L’université est inaugurée le 16 janvier 1995 avec la venue de personnages politiques dont Yasser Arafat et Abdallah d’Arabie Saoudite, prince héritier à ce moment. L’école aura pour mission de fournir au Maroc une élite économique, politique et scientifique. Mission possible grâce à des partenariats avec des facultés étrangères mais aussi avec des entreprises comme avec Bombardier Transport.

De plus, l’université a un statut spécifique et unique au Maroc ; c’est une université publique, à but non lucratif et autonome. Elle compte environ 2000 étudiants dont quelques dizaines d’étudiants étrangers, qui doivent pour apprécier la formation s’acquitter d’une somme qui varie de 20 000 à 40 000 dirhams. C’est donc une faculté payante qui est autonome financièrement, car l’école ne reçoit pas de subventions publiques sauf au titre des bourses au mérite et aide financières.

Mais surtout la spécificité principale de l’école est qu’elle est une faculté qui pratique un enseignement en anglais, ce qui est rare, car au Maroc les facultés sont essentiellement en français. Ce qui permet aux étudiants de cette école de s’orienter vers l’international.

Al Akhawayn est donc unique au Maroc par la qualité de son enseignement, son autonomie, son orientation américaine et internationale. Je rajouterai pour l’anecdote qu’Hillary Clinton, Hicham El Guerrouj et Gad Elmaleh ont été Honoris causa de l’université, les divergences de fond comme leurs métiers entre ces personnages rajoutent à la particularité, à l’exception Al Akhawayn.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here