Portrait d’un jeune roi, Feu Hassan II

Quelques lignes consacrées au prince qu’était le grand et l’intelligent Hassan II.

0
5692

Moulay Hassan est né le 9 juillet 1929 au Palais impérial de Rabat (Méchouar). Il est le deuxième enfant et le premier fils du Sultan Mohamed V. Après sa formation au Msid  (école coranique) du Palais et son certificat d’études, son père – Mohamed V- songe à l’envoyer à l’Ecole des Roches en Normandie. A cause de la guerre, le sultan y renonce. Alors, il inaugure pour lui le collège impérial du Palais, le 20 janvier 1942. Moulay Hassan, contrairement à son père, n’est pas cet enfant cloîtré, il circule librement à Rabat, fréquente ses plages et voyage avec son père.

Le futur Hassan II reçoit au collège une éducation solide sous le double regard de la Résidence et du sultan. Doté au départ de huit professeurs français et de cinq marocains, le collège est dirigé par un certain M. Duval. Le sultan impose le jeune marocain Si Mohamed El Fassi comme professeur d’arabe, le réformateur musulman Si Ahmed Bargach comme professeur pour les humanités et le jeune professeur de mathématiques Mehdi Ben Barka. L’équipe conduit le prince jusqu’au baccalauréat en 1948.

Le prince héritier commence une licence de droit à Rabat, qu’il poursuit pendant quatre années à Bordeaux. Licencié en droit en 1951, il prépare en 1952-53 un DES de droit (diplôme de troisième cycle) à la faculté de Bordeaux. De retour au Maroc, il est happé par l’histoire du complot ourdi contre son père. 2 ans après, il est exilé avec la famille royale à Antsirabé, à Madagascar.

A partir de septembre 1954, le prince prend part aux pourparlers engagés par le gouvernement français avec Mohamed V. Le 16 novembre 1955, il est associé au retour triomphal du sultan à Rabat. Chargé de missions officielles, il conduit en mai 1956, à Paris, les négociations qui aboutissent à la création des Forces Armées Royales.

Le 9 juillet 1957, le jour de l’Aid el Kebir (fête du sacrifice), il est proclamé solennellement prince héritier. Dès 1958, il est chef d’Etat-major des FAR, à la tête desquelles il réprime l’insurrection du Rif. Jusqu’en 1961, il est chef d’Etat intérimaire à chaque déplacement de son père. Le 26 mai 1960, il est nommé vice-président du conseil du gouvernement. Le 26 février 1961, le jour de la mort de son père, il est proclamé roi.

Hassan II est intronisé le 3 mars 1961.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here