MOGADOR – ESSAOUIRA

0
513
SOUS COPYRIGHT

Je vous partage dans cet article quelques extraits du livre “Tableau d’Essaouira-Mogador: Ecrits sur une ville marocaine et sa région” de Jean-François Robinet:

Le bombardement de Mogador

Le 14 Août 1844, sur l’oued Isly (à proximité d’oujda), le général Bugeaud, mettait en déroute les troupes marocaines qui s’étaient portées au secours de l’émir Abd-El-Kader. Cette bataille marqua le glas de la résistance qu’opposa celui-ci à l’occupation de l’Algérie par la France. Le lendemain, dans le même souci d’obliger le Sultan Moulay Abderrahman à retirer à Abd-el-Kader le soutien qu’il lui apportait.

François d’Orléans, Prince de Joinville, (troisième fils et septième enfant de Louis-Philippe), à la tête d’une escadre composée de 3 vaisseaux, 1 frégate, 4 bricks et 5 bâtiments à vapeur, après avoir bombardé Tanger, bombardé Essaouira. Nous n’en dirons pas plus sur les circonstances de cette action guerrière, le principall protagoniste s’en étant expliqué à loisir dans son livre intitulé: Vieux souvenirs, dont on trouvera plus loin le chapitre se rapportant à cette affaire.[…]

En-Naçiri

Pendant ce temps-là, [celui de la bataille d’Isly], le sultan (Dieu lui fasse miséricorde!) allait de Morrâkech à Fès; à Ribât Elfeth, il reçut la nouvelle de cette affaire, et reprit en toute hâte le chemin de Fès. En route, il apprit la nouvelle de deux autres affaires le bombardement de Tanger et d’Essouéïra par les Français qui avaient lancé sur ces deux villes des milliers de boulets et de bombes.

A Essouéïra, des événements particulièrement graves s’étaient produits. Les mauvais sujets de la ville et les Chiâdama des environs, voyant que l’ennemi avait débarqué dans l’île et pensant qu’il entrerait aussi dans la ville, la mirent au pillage. Ils commencèrent par les Juifs, puis s’attaquèrent aux autres habitants; il se passa des choses que je ne saurais rapporter. Plus irrité encore et plus abattu par cet incident, le Sultan fit arrêter un certain nombre de qâïds du guéïch, et leur fit couper la barbe pour les punir.
Al Kitab Al Istiqsa (trad.)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here