L’HMADSHA

0
100
SOUS COPYRIGHT.

Dans son livre “Le Hamadsha : A Study in Moroccan Ethnopsychiatry”, décrit Vincent Crapanzano :

Dans la ville de Meknès, les Hamadsha se divisent en deux catégories principales : ceux qui sont associés à l’une des deux loges de la vieille ville, ou madina, et ceux qui sont affiliés à des équipes qui n’ont pas de lieu de rencontre spécial.

Bien que la majorité des équipes se trouvent dans les bidonvilles qui entourent la ville, il y a un certain nombre d’habitants des madinas, généralement des immigrants récents, comme leurs confrères des bidonvilles, qui y sont affiliés. (….) les Hamadsha qui sont associés aux deux loges, ou zawiyas, de Meknès. Ils peuvent être divisés en adeptes (foqra), qui sont membres des loges ; les dévots (muhibbin) ; et les ghiyyyata, ou hautbois. Les membres de l’une de ces zawiyas sont des adeptes de Sidi Ali et s’appellent’Allayiy yin’, les membres de l’autre sont des adeptes de Sidi Ahmed et sont appelés ‘Dghughiy yin’.

[…]

Les deux zawiyas Hamadsha sont situées à quelques centaines de mètres l’une de l’autre dans l’un des quartiers les plus pauvres de Meknès, pas très loin du quartier des forgerons.

Il y a un certain nombre de boucheries dans la région, ainsi que des magasins où l’on peut acheter des vêtements d’occasion, de la corde et du cordon, des instruments de musique, et d’étranges morceaux de ferraille, ou faire réparer une vieille jallaba ou réparer des chaussures.

Ce n’est pas un quartier spécialisé, et les besoins quotidiens de la plupart des résidents locaux peuvent être satisfaits dans un rayon de quelques centaines de mètres. C’est à quelques pas d’un petit marché près du mausolée de Sidi ben Isa devant lequel les Hamadsha des Shantytowns se produisent souvent le vendredi, avec des adeptes d’autres ordres populaires.

[…]

Le Muqqadim est chargé de l’administration de la loge, de la collecte des aumônes, de l’organisation et de la direction des cérémonies, de la guérison des malades pendant les cérémonies et à d’autres moments et du règlement des différends mineurs entre les adeptes. Il assure la liaison entre la zawiya et le mizwar et entre la zawiya et le gouvernement municipal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here