Les chemins de la Baraka des Regragas

0
3484
Le sanctuaire de Sidi Mogdoul. Sous Copyright.

Chiadma est un territoire situé dans le sud du Maroc, résidant principalement sur la côte atlantique dans la région située entre Safi et Essaouira. Ils parlent principalement l’arabe marocain avec un accent spécial. Le facteur linguistique est la principale différence avec la tribu voisine plus au sud, Haha.

À l’ouest entre la montagne Jebel Hadid (la montagne sacrée de Regraga) et la plaine côtière de l’océan Atlantique du Sahel. Il y a des cultures maraîchères et des marins, ils fournissent au marché local des légumes, des fruits et du poisson. Dans l’est de Kabla, ils produisent de l’huile d’olive, des céréales et du bétail.

Les habitants du Sahel sont principalement des arabophones et les habitants de Kabla sont des berbères.

Ce n’est pas une opposition ethnique, mais plutôt culturelle, exprimée dans différents motifs et modèles d’art: peintures et tapis.

Regraga se réfère principalement au grand pèlerinage effectué annuellement par les tribus Chiadma. Ils ont 24 zaouias.

Les Regragas sont les habitants de Chiadma. Les Regraga Berbères étaient les descendants des sept apôtres saints de l’Islam. Lors d’un voyage à la Mecque, ils ont appris la nouvelle religion et le Prophète leur a dit de répandre l’Islam au Maghreb.
Chaque printemps (mars-avril) ils effectuent un pèlerinage de 44 lieux sacrés: «la source de Regraga».

Le moussem des Chorfa des Regragas

Le Moussem des cherfa des Regragas. Sous Copyright.

Ils amènent les Baraka quand ils font leur «daour» (voyage) et à chaque arrêt vous pouvez trouver une foire d’amusement et un souk où vous pouvez admirer les «halqua», spectacles folkloriques avec des chanteurs et des danseurs: les chikhates, un type de musique cela vient du chant bédouin.

Laâroussa

A la campagne en période de sécheresse, il est de tradition de porter dans les champs une marionnette blanche avec des fleurs, appelée Laâroussa Chta.
[Laâroussa = la mariée le jour de son mariage Chta = pluie]

Le chef du Regraga Akarmoud est considéré comme le chef de tous les Regragas.

Laâroussa s’appuie sur la tradition orale.

La Khaïma

Une tente sacrée dans la couleur rouge est transportée sur le dos d’un dromadaire et représente les 12 Regraga Zaouias. Les moqadems (chefs) de leurs zaouïas utilisent la tente pour recevoir les visiteurs et leur donner la baraka. La Khaïma applique la tradition écrite de l’Ifriquiya.

13 Regragas Zaouias: Correspondant à 13 territoires ou “tribus”.

  • Akarmoud
  • Ait Sidi Baâzzi (Le chameau qui transporte le Khaïma
    est guidé par un membre de cette zaouïa)
  • Retnana
  • Taourirte
  • Boulaâlam
  • Talmeste
  • Tikten
  • Ahgissi
  • Marzoug
  • Mramer
  • Loukrate
  • Mzilate
  • Sekiyate

Il a lieu au printemps et dure 39 jours. Pendant ces semaines, les pèlerins visitent une série de sanctuaires locaux, depuis l’embouchure de la rivière Tensift au sud de Safi jusqu’à la périphérie nord du Haut Atlas, y compris la ville d’Essaouira elle-même. Ils sont dirigés par deux groupes qui effectuent une sorte d’aller-retour, en s’arrêtant à chaque sanctuaire sur le chemin. Il faut habiller à chaque sanctuaire une tente sacrée faite de fibres de palmier et teinte au henné, l’autre arrive en procession avec un muqaddim (chef religieux) monté sur un cheval blanc.

Le Daour (tour) de Regraga visite en 39 jours les tombes de 44 saints. Il commence à la zaouïa de Sidi Ali Ben Bouali et se termine à Sidi Messaoud Boutritiche (en Had dra).

Les sept saints

Le mythe fondateur raconte que les saints berbères sont allés à la Mecque pour rencontrer le prophète Mohammed. Ils étaient des disciples chrétiens de Jésus mais attendaient l’arrivée d’un prophète final. Ils sont allés au messager de Dieu pour se convertir à l’Islam. Le Regraga révélait aussi la glossolalie du prophète Mohammed. En effet, ces derniers comprenaient spontanément la langue berbère dans laquelle ils parlaient. Cependant, sa fille Fatima ne comprenait pas un mot de langue inconnue, ce qui lui ressemblait à rejraja, c’est-à-dire, «les mains vides». Le Prophète a dit à sa fille: “Vous leur donnez simplement leur nom.” Il leur a ensuite ordonné de retourner au Maghreb pour apporter l’Islam. Les sept saints obéirent et retournèrent dans leur pays berbère avec un oracle du prophète Mohamed. Les tribus se sont converties en masse et la réputation de Regraga s’est largement répandue, bien avant les premières conquêtes arabes historiquement attestées. Ils avaient acquis le titre et le prestige des Compagnons du Prophète. Chaque année, les sept guerriers saints visitaient les tribus de la région pour s’assurer qu’ils ne faisaient pas d’apostasie: c’est l’origine de Daour.

Les septs saints sont:

  1. Sidi Ouasmine
  2. Sidi Boubker Ben Ashemas
  3. Sidi Salah Ben Boubker
  4. Sidi Abdallah Ben Salah
  5. Sidi Aïssa Bou Khabia
  6. Sidi Yala Ben Ouatil
  7. Sidi Saïd Sabek.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here