Le Wall Street Journal qualifie le Polisario de groupe terroriste !

0
911

Le Polisario est un groupe marxiste lié au terrorisme régional, écrit le “Wall Street Journal” dans son édition de dimanche dernier. Le groupe séparatiste est une menace pour la paix et la stabilité. Une solution urgente est donc plus que jamais nécessaire.

D´ailleurs, pour Washington, l’indépendance n’est pas une option. La position des Etats-Unis “est claire, ils ne soutiendront pas un plan qui mènera à la création d’un nouvel Etat africain”, peut on lire dans le journal américain.

Une sortie consensuelle est nécessaire et elle s´appelle le plan d´autonomie, comme proposé par SM le Roi Mohammed VI. Elle est la seule option permettant de concilier paix, stabilité et respect du droit international.

Dr. Mohamed Badine El Yattioui
Professeur de Relations Internationales, UDLAP, Mexique
Président de NejMaroc, Centre Marocain de Recherche sur la Globalisation

PARTAGER
Article précédentGENÈSE DE SAINT
Article suivant#EditoDeMexico 30: Du “romantisme révolutionnaire” au terrorisme comme mode d´action: l´exemple du polisario
El Yattioui Mohamed Badine, né en France de parents marocains, est docteur en Science Politique de l'université de Lyon (France). Il a rédigé une thèse intitulée "Les enjeux géostratégiques des programmes publics de Washington à destination de l'Amérique Latine, de George Bush père à George Bush fils (1988-2008)". Spécialiste des questions de sécurité globale et de gouvernance globale, il enseigne à la UDLAP Cholula, Puebla (Universidad De Las Américas Puebla) au Mexique et à l'Université Jean Moulin Lyon III. Il préside le think-tank NejMaroc, Centre Marocain de Recherche sur la Globalisation qui publie une revue semestrielle et qui organise des événements dans différents pays et dirige le Séminaire Permanent sur le monde musulman (Observatorio sobre el mundo musulman) au sein de la UDLAP qui s'apprête à publier un livre sur les institutions politiques du monde musulman contemporain en espagnol. Il a publié des articles académiques pour des revues marocaines, mexicaines et colombiennes et a participé à des conférences au Maroc, en France, en Colombie et au Mexique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here