Le Prince Harry en visite officielle au Maroc, illustration d’une liaison historique entre le Royaume-Uni et le Maroc.

0
1637

Le Roi Mohammed VI, accompagné du Prince Héritier Moulay El Hassan, du Prince Moulay Rachid et des Princesses Lalla Meryem et Lalla Hasnaa, a offert, lundi, à Salé, une cérémonie de thé en l’honneur du Prince Harry et de son épouse Meghan Markle. A cette occasion, le Prince Harry a remis à SM le Roi un message écrit de la Reine Elisabeth II du Royaume Uni. Il s´agissait du troisième et dernier jour de leur visite au Maroc.

Le samedi 23 février, à l’aéroport de Casablanca, le couple princier a été accueilli par l’ambassadeur Thomas Reilly puis a passé le dimanche dans différentes écoles de la commune d’Asni, dans la région de Marrakech-Safi, avant de prendre part à une réception organisée à Rabat par l’ambassadeur. Le lundi, avant l´entretien avec SM le Roi, a été consacré à une démonstration culinaire et à une exposition d’artisanat marocain traditionnel.

Cette visite a été programmée à la demande de la Reine. La dernière visite d´un membre de la famille royale britannique au Maroc remonte à 1980 lorsqu´elle s´y était rendu elle-même et avait été reçue par le Roi Hassan II.

Le Maroc et le Royaume-Uni ont des relations depuis 800 ans. Une alliance anglo-marocaine a même été établie à la fin du XVIe siècle et au début du XVIIe siècle entre les deux royaumes. Les accords commerciaux ont été établis par la Reine Élisabeth Ière et le Sultan Ahmed al-Mansour du fait d’une hostilité commune au roi d´Espagne Philippe II.

Le Maroc aurait pu être un protectorat britannique mais après la signature de l’Entente cordiale, en 1904, la France s’assure la neutralité britannique dans la crise marocaine. En échange la France laisse le Royaume-Uni libre d’intervenir en Égypte.

Plus récemment, les deux pays semblent vouloir fortifier leurs échanges économiques, suite à la sortie programmée des Britanniques de l’UE. En mai 2018, Nasser Bourita, et Boris Johnson, les deux ministres des affaires étrangères, ont annoncé le lancement d´un dialogue stratégique entre les deux pays.

PARTAGER
Article précédentAlgérie : Manifestations contre un 5e mandat de Bouteflika
Article suivantTRIBALISME ET IDENTITÉ BERBÈRE
El Yattioui Mohamed Badine, né en France de parents marocains, est docteur en Science Politique de l'université de Lyon (France). Il a rédigé une thèse intitulée "Les enjeux géostratégiques des programmes publics de Washington à destination de l'Amérique Latine, de George Bush père à George Bush fils (1988-2008)". Spécialiste des questions de sécurité globale et de gouvernance globale, il enseigne à la UDLAP Cholula, Puebla (Universidad De Las Américas Puebla) au Mexique et à l'Université Jean Moulin Lyon III. Il préside le think-tank NejMaroc, Centre Marocain de Recherche sur la Globalisation qui publie une revue universitaire semestrielle et en parallèle, organise des événements dans différents pays. Par ailleurs, il dirige le Séminaire Permanent sur le monde musulman (Observatorio sobre el mundo musulman) au sein de la UDLAP dont la publication d'un livre sur les institutions politiques du monde musulman contemporain en espagnol au cours de l'année 2019 connaît un franc succès. De plus, il publie des articles académiques pour des revues universitaires et scientifiques marocaines, mexicaines et colombiennes tout en participant à des conférences/congrès au Maroc, en France, en Colombie et au Mexique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here