Le “niet” algérien face à l’appel du roi Mohammed VI au dialogue

0
5309

Alger – Une source du ministère algérien des Affaires étrangères a déclaré que l’Algérie «ne répondra pas au discours» du roi du Maroc Mohammed VI, car elle le considère comme «une manœuvre destinée à la consommation médiatique».

La source algérienne estime que le discours du roi Mohammed VI traduit la volonté de montrer l’Algérie comme étant la partie qui refuse le dialogue, estimant alors que c’est le Maroc qui, au contraire, a toujours fermé ses portes aux nombreuses démarches algériennes.

La source algérienne estime également que le Maroc viole les accords de février 2013 sur l’arrêt des campagnes d’hostilité médiatiques entre les deux pays. En effet, le Maroc est accusé (par l’Algérie) de porter atteinte médiatiquement à l’Algérie.

Pour rappel le roi Mohammed VI a annoncé lors du discours du 43ème anniversaire de la Marche Verte, la volonté du Maroc d’avoir un «dialogue direct et franc avec l’Algérie sœur, afin que soient dépassés les différends conjoncturels et objectifs qui entravent le développement de nos relations». Le roi a également appelé à l’ouverture des frontières entre le Maroc et l’Algérie et à la normalisation des relations bilatérales.

Concernant les conditions pour l’ouverture des frontières, l’Algérie a fait savoir que ses conditions sont claires, à savoir que le Maroc «doit cesser d’inonder l’Algérie par sa drogue», «Cesser de dénigrer l’Algérie» et enfin «que le Maroc considère l’Algérie partie non prenante dans le dossier du Sahara».

Ainsi, l’Algérie ne compte pas répondre à l’invitation du roi Mohammed VI pour un dialogue direct et franc, afin de dépasser les différents qui entravent le développement des relations entre les deux pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here