LE MAROC

0
139
SOUS COPYRIGHT.

Dans son livre “Maroc Manuel du droit des affaires Volume 1 Information stratégique et lois fondamentales”, IBP USA décrit :

Au Maroc, l’enseignement est gratuit et obligatoire jusqu’à l’école primaire (15 ans). Néanmoins, de nombreux enfants, en particulier les filles dans les zones rurales, ne vont pas à l’école. Les taux d’alphabétisation du pays révèlent de fortes disparités dans l’éducation, tant en termes de sexe que de situation géographique ; alors que les taux d’alphabétisation à l’échelle nationale sont estimés à 39% chez les femmes et 64% chez les hommes, ils ne sont que de 10% chez les femmes en zone rurale.

Le Maroc abrite 14 universités publiques, l’université Mohammed V de Rabat est l’une des plus célèbres du pays, avec ses facultés de droit, de sciences, d’arts libéraux et de médecine, l’université karaouine, à Fès, est un centre d’études islamiques ancien et la plus ancienne université du Maghreb. Le Maroc possède une université privée de langue anglaise, Al-Akhawayn, en s’inspirant du modèle américain.

La situation stratégique du Maroc a façonné son histoire. A partir des Phéniciens, de nombreux étrangers ont été attirés par cette région. Romains, Wisigoths, Vandales et Grecs byzantins gouvernèrent successivement. Les forces arabes ont commencé à occuper le Maroc au VIIe siècle après J.-C., apportant leur civilisation et l’Islam. La dynastie Alaouite, qui gouverne le Maroc depuis 1649, revendique la descendance du prophète Mohammed.

La situation géographique et les ressources du Maroc ont conduit à une concurrence précoce entre les puissances européennes en Afrique, à commencer par les efforts fructueux du Portugal pour contrôler la côte atlantique au XVe siècle. Dès le début des années 1830, la France a manifesté un vif intérêt pour le Maroc. Après la reconnaissance par le Royaume-Uni en 1904 de la “sphère d’influence” de la France au Maroc, la conférence d’Algésiras (1906) officialise la “position spéciale” de la France et confie conjointement la police du Maroc à la France et à l’Espagne. Le traité de Fès (1912) fait du Maroc un protectorat de la France.

[…]

En 2006, les Marocains ont célébré leur 50e anniversaire d’indépendance de la France… Après avoir accédé à l’indépendance le 2 mars 1956, le Maroc a repris le contrôle de certaines zones contrôlées par l’Espagne en 1956 et 1958. La ville internationalisée de Tanger a été réintégrée avec la signature du Protocole de Tanger le 29 octobre 1956. L’enclave espagnole d’Ifni, dans le sud du pays, fait partie du Maroc depuis 1969. L’Espagne conserve toutefois le contrôle des petites enclaves côtières de Ceuta et Melilla dans le nord.

PARTAGER
Article précédent#EditoDeMexico 42 : Les nouveaux défis liés à la Marche Verte
Article suivant#EditoDeMexico 43 : Crise politique en Bolivie. Et maintenant?
Je me représente comme Ambassadrice du Maroc, j'écris sur mon pays et je le défends, je le découvre chaque fois où j'écris un article. Mon pays est riche avec de divers culture, Mon Maroc est à moi et à tous ceux qui l'aiment profondément. Hommage à mon père qui m'a toujours appris l'amour de la patrie. J'aime écrire sur l'histoire du Maroc en collectant des extraits des livres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here