Le Maroc inaugure son TGV (vidéo)

0
1718

Rabat- Mohammed VI et le président français Emmanuel Macron ont pris part à l’inauguration du premier TGV marocain et africain : Al Boraq. Il se caractérise par un coût extrêmement faible (2 milliards de dollars) comparé aux projets TGV ayant été mis en place en Chine ou encore aux Etats-Unis.

Ce projet est présenté comme “la plus rapide d’Afrique” et un symbole de la “profondeur” du partenariat entre Paris et Rabat.

Une grande cérémonie entourée par des mesures de sécurité maximales, comme pour tous les événements royaux, a été organisée dans l’immense gare rénovée de Tanger, grand hub maritime entre l’Afrique et l’Europe, avant le départ du convoi officiel jusqu’à Rabat, la capitale administrative.

Des billets de train ont été remis aux deux chefs d’Etat. Le train qui va les amener à Rabat doit circuler à 320 km/heure sur les 180 km du tronçon à grande vitesse, avant de rallier à 160 km/h la nouvelle gare de Rabat-Agdal. L’ONCF a également assuré que sa politique tarifaire sera bientôt communiqué au public et assurera un tarif qui prend en compte le pouvoir d’achat des marocains.

Considérée comme une vitrine de la modernisation du royaume et du savoir-faire des entreprises françaises, la ligne Tanger-Casablanca, d’une longueur totale de 350 km, reliera les deux régions les plus dynamiques du royaume en 2h10 au lieu de 4h45 actuellement.

Les études économiques de l’OCP Policy Center démontrent que le Maroc gagne beaucoup plus en gain de croissance via des investissements dans les infrastructures de bases et avancées (trains, autoroutes, routes etc) plutôt qu’une mise en place de subventions sociales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here