Le Maroc décrète l’Etat d’urgence sanitaire : Détails

0
14170

Rabat – Le Ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit a annoncé ce jeudi en soirée l’application de l’Etat d’urgence sanitaire, au Maroc.

S’agissant d’un danger public exceptionnel qui menace l’existence de la Nation, le Gouvernement a déclaré officiellement l’Etat d’urgence sanitaire. Ainsi, la liberté de circulation est restreinte dès ce vendredi 20 mars 2020 à 18h00 et ce jusqu’à nouvel ordre.

En quoi consiste l’Etat d’urgence sanitaire au Maroc ?

Comme expliqué par le ministre de l’intérieur, l’Etat d’urgence sanitaire, ne signifie pas l’arrêt de l’activité économique, mais la prise de mesures exceptionnelles imposant la limitation du mouvement des citoyens, ajoutant que le fait de quitter le domicile sera conditionné par l’obtention d’un document officiel auprès des agents d’autorité, selon les conditions suivantes :

Se rendre au travail pour les administrations et les établissements ouverts, dont les sociétés, les usines, les travaux agricoles, les locaux et espaces de commerce en rapport avec la vie quotidienne du citoyen, les pharmacies, les secteurs bancaire et financier, les stations d’approvisionnement en hydrocarbures, les cliniques et cabinets médicaux, les agences des sociétés de télécommunications, les professions libérales indispensables et les locaux de vente des produits d’hygiène.

A ce propos, le déplacement sera autorisé uniquement pour les personnes dont la présence sur le lieu de travail est nécessaire et sera conditionné par la délivrance d’une attestation dûment signée et cachetée par leurs supérieurs au travail, insiste le communiqué du ministère de l’Intérieur.

Le déplacement pour l’approvisionnement en produits nécessaires à la vie quotidienne dans le périmètre du lieu de résidence, ou pour recevoir les soins nécessaires ou pour se procurer les médicaments auprès des pharmacies, poursuit la même source, mettant en garde que toute citoyenne et tout citoyen est tenu de se conformer à ces mesures obligatoires sous peine de sanctions prévues dans le Code pénal.

Dans ce cadre, les autorités locales et les Forces publiques, Sûreté nationale, Gendarmerie Royale et Forces Auxiliaires, vont veiller à l’application des mesures de contrôle avec fermeté et responsabilité à l’encontre de toute personne se trouvant sur la voie publique, souligne le communiqué.

Le ministère de l’Intérieur, conscient de l’importance de conjuguer les efforts de tous, insiste sur la responsabilité de tout citoyen dans la protection de sa famille et de sa société en veillant au respect par tous des mesures préventives et des règles d’hygiène pour circonscrire le virus.

Les autorités publiques affirment que tous les moyens nécessaires sont réunis pour réussir la mise en œuvre de ces décisions, tout en rassurant, à nouveau, le citoyen qu’elles ont pris toutes les mesures pour préserver, à des niveaux suffisants, l’approvisionnement en produits alimentaires, en médicaments et tous les produits vitaux et pour répondre aux besoins de la vie quotidienne des citoyennes et des citoyens. (Avec MAP)