La ville ocre accueillera la conférence intergouvernementale sur le pacte mondial pour l’immigration.

0
4359

 

Marrakech sera une nouvelle fois sous les feux de la rampe les 10 et 11 décembre 2018. En effet, après la COP22 , c’est cette fois-ci la conférence intergouvernementale sur le pacte mondial pour l’immigration que la ville ocre organisera sur son sol.

Avec une actualité marquée ce mois passé par une migration massive à partir de ses côtes (http://discoverymorocco.net/deces-confirme-de-la-jeune-marocaine-candidate-a-lemigration-clandestine/), le royaume est plus que jamais acteur dans le phénomène migratoire qui se joue sur le bassin méditerrané. Ce rôle actif s’explique par deux facteurs, à savoir la présence des enclaves espagnoles  de Ceuta et Melilla sur son territoire (http://discoverymorocco.net/ceuta-melilla-origines-de-domination-espagnole-deux-enclaves/ ) et  le fait que l’une des trois routes de la migration vers l’Europe traverse le territoire du royaume.

Le pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières a été finalisé le 13 juillet 2018 et sera adopté à l’occasion de ladite conférence en décembre prochain sous le patronage de l’assemblée générale des Nations Unies. Il s’agit là d’un pacte non contraignant ayant pour principal objectif l’établissement d’un cadre intégré pour une gouvernance des migrations internationales.

Soulignons qu’au titre de l’année 2017, l’Union Européenne a enregistré 705.000 demandes d’asile, provenant à 70% de Syrie ou d’Irak. Par ailleurs, au titre du morbide commerce auquel se livrent les passeurs à partir des côtes nord-africaines et turques,  3139 migrants sont morts ou portés disparus en Méditerranée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here