Heure d’été, mais d’où vient-elle ?

0
2045

L’étude menée par le ministère de la fonction publique et de modernisation de l’administration sur l’impact du changement d’heure pose la question de l’utilité, des raisons de maintenir cette pratique qui n’est pas nouvelle.

De fait, c’est Benjamin Franklin, le 20 mars 1783, qui évoque pour la première fois dans le Journal de Paris la possibilité de changer d’heure pendant l’année pour économiser de l’énergie.

Mais il faudra attendre le 30 avril 1916, pour voir son instauration en Allemagne, qui cherche diverses solutions pour pallier le manque d’énergie si importante durant une guerre, le Royaume-Uni et la France font d’eux-mêmes quelques mois après. Ensuite des dizaines de pays instaurent aussi ce changement horaire comme les Etats-Unis, l’Irlande et l’Italie. Cependant cette pratique ne s’installe pas encore totalement, des pays l’instaurent et l’abrogent, comme la France qui l’instaure en 1916 et qui le supprime en 1945 sous le gouvernement provisoire et qui l’instaure de nouveau en 1976 à cause du choc pétrolier de 1973. C’est donc un va-et-vient que connaissent beaucoup de pays, qui hésitent pendant longtemps sur cette pratique, mais à partir des deux chocs pétroliers l’ensemble des pays européens adopte le changement horaire biannuel, ainsi que l’Amérique du nord et quelques pays dans le reste du monde dont le Maroc.

La relation du Maroc avec le changement horaire biannuel et en même temps ancien et récent, car après avoir connu des décennies avec un seul fuseau horaire annuel, le Maroc adopte le 1erjuin 2008 le changement d’horaire d’été, mais les dates de changement ne sont pas fixes et l’horaire d’été est suspendu durant le mois sacré du Ramadan, ce qui peut parfois avoir pour effet d’avoir quatre changements horaires en une année si le Ramadan est pendant l’été. Ce système très complexe et spécifique comprend bien l’initiative de l’Etat sur la mise en cause de celui-ci. Qui plus est, le Maroc est le seul pays africain a pratiqué le changement horaire.

Mais cette étude pose un problème beaucoup plus large que celui des changements horaires à proprement parler, il pose le problème de l’initiative autonome, individuel du gouvernement, car le début de l’étude vient à la suite de la mise en cause de cette heure d’été par l’Union Européenne qui envisage sa disparition au profit d’un seul horaire qui serait en vigueur toute l’année, l’Europe peut être une source d’inspiration comme d’autres régions du monde pour le Maroc, mais elle doit rester qu’une source et non une force créatrice de règles, de lois, de projets qui doivent être de la seule initiative des représentants du peuple marocain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here