#EditoDeMexico13 : Maroc/Russie: vers un nécessaire approfondissement des relations bilatérales?

0
1149

Chaque semaine, retrouvez l’Edito de Mexico sur DiscoveryMorocco.net dont l’auteur est Mohamed Badine El Yattioui, docteur en Science Politique de l’université de Lyon (France). Spécialiste des questions de sécurité globale et de gouvernance globale, il enseigne à la UDLAP (Universidad De Las Américas Puebla) au Mexique et à l’Université Jean Moulin Lyon III. Il préside le think-tank NejMaroc, Centre Marocain de Recherche sur la Globalisation qui publie une revue semestrielle et qui organise des événements dans différents pays et dirige le Séminaire Permanent sur le monde musulman (Observatorio sobre el mundo musulman) ILM .

Alors que la Russie de Vladimir Poutine semble de plus en plus intéressée par un rapprochement avec les pays du Maghreb et du Moyen-Orient, le Maroc tente de jouer habilement sa carte.
La relation bilatérale a connu un approfondissement suite à la visite de SM le Roi Mohammed VI à Moscou, en mars 2016. Un accord de partenariat stratégique approfondi et plusieurs conventions de développement, ont été signés. Ils ont permis de doubler le volume des échanges commerciaux entre 2017 et 2018.

Nasser Bourita, lors du 5e Forum de coopération arabo-russe, qui s’est tenu cette semaine à Moscou, a plaidé pour une relation encore plus poussée avec ce pays, parlant d´”initiatives communes”. Ce forum réunit les ministres des Affaires étrangères.
Le contexte géopolitique contemporain n´impose-t-il pas au Maroc de multiplier ses alliances afin de mieux se faire entendre sur l´échiquier mondial ? Une alliance plus poussée avec la Russie ouvrirait de nouvelles perspectives sur de nombreux plans pour le Royaume: politique, culture, éducation, investissements, commerce. De plus, nous assistons à un certain nombre de convergences entre la Russie et le Maroc.

Concernant la crise libyenne, ils soutiennent les accords de Skhirat et sur le plan régional, les deux sont contre les ingérences extérieures depuis le “printemps arabe“. Mais notons que les convergences ne sont pas seulement politiques.
La semaine dernière avait lieu la 4ème édition de l’exposition internationale « Arabia Expo », à Moscou. Durant trois jours 22 pays arabes et les 85 régions russes se sont réunis pour parler des opportunités d’affaires. L’AMDIE (Agence Marocaine de Développement des Investissements et des Exportations, en a profité pour accueillir des hommes d’affaires et des hommes politiques russes afin de présenter les possibilités de partenariats. Le Maroc offre de nombreux atouts dans des domaines aussi différents que la géographie, la fiscalité et le capital humain.

Par ailleurs, il a été décidé que le Maroc accueillera, en 2020, la 6e édition du Forum de coopération arabe-russe. Une bonne opportunité afin de renforcer ce partenariat qui se doit de marcher sur deux pieds: coopération entre acteurs publics et privés. Les Etats étant des facilitateurs pour les entreprises dans le cadre de la globalisation.

Pour conclure, la Russie est un acteur clé dans la résolution du conflit artificiel du Sahara du fait de son statut de membre permanent du Conseil de Sécurité de l´ONU. Le Maroc doit se donner les moyens politiques et économiques afin que Moscou rééquilibre sa position sur ce dossier.

PARTAGER
Article précédentBRETAGNE ET MAROC PENDANT L’AMBASSADE DE JOHN DRUMMOND HAY, 1845 – 1886
Article suivantLes étudiants de l’ENSAT organisent la 13ème édition du forum ENSAT Entreprises
El Yattioui Mohamed Badine, né en France de parents marocains, est docteur en Science Politique de l'université de Lyon (France). Il a rédigé une thèse intitulée "Les enjeux géostratégiques des programmes publics de Washington à destination de l'Amérique Latine, de George Bush père à George Bush fils (1988-2008)". Spécialiste des questions de sécurité globale et de gouvernance globale, il enseigne à la UDLAP Cholula, Puebla (Universidad De Las Américas Puebla) au Mexique et à l'Université Jean Moulin Lyon III. Il préside le think-tank NejMaroc, Centre Marocain de Recherche sur la Globalisation qui publie une revue universitaire semestrielle et en parallèle, organise des événements dans différents pays. Par ailleurs, il dirige le Séminaire Permanent sur le monde musulman (Observatorio sobre el mundo musulman) au sein de la UDLAP dont la publication d'un livre sur les institutions politiques du monde musulman contemporain en espagnol au cours de l'année 2019 connaît un franc succès. De plus, il publie des articles académiques pour des revues universitaires et scientifiques marocaines, mexicaines et colombiennes tout en participant à des conférences/congrès au Maroc, en France, en Colombie et au Mexique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here