#EditoDeMexico 52 : premier bilan après un an !

0
425

Mohamed Badine El Yattioui, docteur en Science Politique de l’université de Lyon (France). Spécialiste des questions de sécurité globale et de gouvernance globale, il enseigne à la UDLAP (Universidad De Las Américas Puebla) au Mexique et à l’Université Jean Moulin Lyon III. Il préside le think-tank NejMaroc, Centre Marocain de Recherche sur la Globalisation qui publie une revue semestrielle et qui organise des événements dans différents pays et dirige le Séminaire Permanent sur le monde musulman (Observatorio sobre el mundo musulman) ILM.

Après un an et cinquante et un éditoriaux, l’heure est à un premier bilan.

L’idée était de proposer chaque semaine une analyse d’un phénomène lié à la politique internationale ou nationale. J’enseigne les “Politiques Publiques Internationales” en master à Lyon en France et les Relations Internationales au Mexique.

Les sujets abordés ont donc été variés durant cette année tout en prenant toujours en compte le rôle ou l’intérêt du Maroc pour les sujets internationaux. Je continuerai donc à vous proposer cet édito pour l’année à venir.

L’Amérique latine est souvent revenue comme un sujet pour différentes raisons. Premièrement car il s’agit d’une région du monde peu connue et peu étudiée au Maroc. Deuxièmement car la question nationale y est parfois mal comprise, même si les choses semblent évoluer dans le bon sens.

Je continuerai aussi d’évoquer les questions liées à la gouvernance et aux politiques publiques car ces sujets sont centraux pour le Royaume. D’autant plus que leur bon fonctionnement et leur efficacité sont au cœur des priorités des Marocains.

L’année s’annonce chargée et passionnante.

PARTAGER
Article précédentCréation d’un nouvel Institut pour promouvoir la coopération avec l’Amérique latine et l’Afrique !
Article suivant#EditoDeMexico 53: Que va devenir la Libye ?
El Yattioui Mohamed Badine, né en France de parents marocains, est docteur en Science Politique de l'université de Lyon (France). Il a rédigé une thèse intitulée "Les enjeux géostratégiques des programmes publics de Washington à destination de l'Amérique Latine, de George Bush père à George Bush fils (1988-2008)". Spécialiste des questions de sécurité globale et de gouvernance globale, il enseigne à la UDLAP Cholula, Puebla (Universidad De Las Américas Puebla) au Mexique et à l'Université Jean Moulin Lyon III. Il préside le think-tank NejMaroc, Centre Marocain de Recherche sur la Globalisation qui publie une revue universitaire semestrielle et en parallèle, organise des événements dans différents pays. Par ailleurs, il dirige le Séminaire Permanent sur le monde musulman (Observatorio sobre el mundo musulman) au sein de la UDLAP dont la publication d'un livre sur les institutions politiques du monde musulman contemporain en espagnol au cours de l'année 2019 connaît un franc succès. De plus, il publie des articles académiques pour des revues universitaires et scientifiques marocaines, mexicaines et colombiennes tout en participant à des conférences/congrès au Maroc, en France, en Colombie et au Mexique.