#EditoDeMexico 36: Chirac le Marocain

0
526
le président Jacques Chirac (D) parle avec le roi Hassan II du Maroc, invité d'honneur à la tribune officielle place de la Concorde, le 14 juillet 1999 à Paris, lors du traditionnel défilé marquant la célébration du 14 juillet 1789. (IMAGE ELECTRONIQUE) French President Jacques Chirac (R) speaks with Morocco's King Hassan II during the French Bastille Day parade in Paris 14 July 1999. In a rare honour, Moroccan soldiers opened France's traditional celebrations, the first foreign troops to walk by themselves along the Champs-Elysees. (ELECTRONIC IMAGE) (Photo by THOMAS COEX / AFP)

Chaque semaine, retrouvez l’Edito de Mexico sur DiscoveryMorocco.net dont l’auteur est Mohamed Badine El Yattioui, docteur en Science Politique de l’université de Lyon (France). Spécialiste des questions de sécurité globale et de gouvernance globale, il enseigne à la UDLAP (Universidad De Las Américas Puebla) au Mexique et à l’Université Jean Moulin Lyon III. Il préside le think-tank NejMaroc, Centre Marocain de Recherche sur la Globalisation qui publie une revue semestrielle et qui organise des événements dans différents pays et dirige le Séminaire Permanent sur le monde musulman (Observatorio sobre el mundo musulman) ILM. 

SM le Roi Mohammed VI, dans un message de condoléances à Emmanuel Macron, a salué “la mémoire d’un grand homme d’État qui dédia sa vie à la politique avec détermination, noblesse et une préoccupation constante du bien-être de ses concitoyens”. Avant d´ajouter que “la disparition du président Chirac ne touche pas seulement la France qu’il servit avec ferveur, mais aussi toute la communauté internationale qui reconnaissait en lui un homme de dialogue et de convictions, profondément attaché au respect du droit international et de la justice à l’échelle mondiale”. Cela demontre la stature internationale de l´homme qui nous a quitté.

Sa relation avec le Royaume a été profonde. Il aimait le Maroc et le démontrait aussi bien avec Feu Hassan II que SM Mohammed VI. L´hommage de ce dernier est vibrant, lorsqu´il souligne que “le royaume du Maroc gardera précieusement le souvenir d’un grand ami qui a activement contribué à la consolidation des relations d’amitié entre nos deux pays en les érigeant en un partenariat d’exception. Ce partenariat, unique en son genre, constitue désormais la référence de notre coopération”.

Il a sans aucun doute été le président de la Ve République le plus proche du Maroc. De 1995 à 2007, il a sans cesse démontré son attachement au Maroc lors de ses rencontres avec les Souverains Alaouites. La coopération bilatérale n´a jamais été aussi profonde et diverse. De plus, il a été un défenseur infatigable de la marocanité du Sahara et a toujours mis en avant la vision éclairée de Feu Hassan II sur les questions internationales: “Je dois beaucoup au roi Hassan II. J’ai eu le privilège de le rencontrer, il y a plus d’un quart de siècle, et de nouer avec lui des liens d’amitiés très profonds. Par quelque alchimie mystérieuse, et avec toute la déférence que je lui devais, s’est créée au fil des ans une véritable intimité. Cette relation était étroitement entretenue parce qu’elle m’était personnellement nécessaire. Je lui dois en quelque sorte une initiation aux complexités et aux valeurs du monde arabe et musulman. Je lui dois des analyses visionnaires sur les drames, mais aussi sur les chances de la paix au Proche-Orient”.

Il a su tourner la page de la présidence Mitterrand (1981-1995) qui a été difficile pour les relations bilaterales. Notamment en 1999 lorsque Feu Hassan II est l’invité d’honneur du défilé du 14 juillet à Paris, sur les Champs-Elysées avec quatre compagnies de la garde royale marocaine. Il s´agit de la première fois qu’un chef d´Etat arabe et musulman est invité à assister au défilé militaire lors de la fête nationale française. Neuf jours plus tard le Souverain nous quittait…

Mais au-delà de l´homme d´Etat, l´homme tout court aimait le Royaume car suite à son depart de l´Elysée il a continué à venir régulièrement au Maroc. Nous pouvons donc l´appeler Chirac le Marocain !

 

 

 

 

PARTAGER
Article précédentCASABLANCA MODERNE
Article suivantMAROC: TAZMAMART
El Yattioui Mohamed Badine, né en France de parents marocains, est docteur en Science Politique de l'université de Lyon (France). Il a rédigé une thèse intitulée "Les enjeux géostratégiques des programmes publics de Washington à destination de l'Amérique Latine, de George Bush père à George Bush fils (1988-2008)". Spécialiste des questions de sécurité globale et de gouvernance globale, il enseigne à la UDLAP Cholula, Puebla (Universidad De Las Américas Puebla) au Mexique et à l'Université Jean Moulin Lyon III. Il préside le think-tank NejMaroc, Centre Marocain de Recherche sur la Globalisation qui publie une revue universitaire semestrielle et en parallèle, organise des événements dans différents pays. Par ailleurs, il dirige le Séminaire Permanent sur le monde musulman (Observatorio sobre el mundo musulman) au sein de la UDLAP dont la publication d'un livre sur les institutions politiques du monde musulman contemporain en espagnol au cours de l'année 2019 connaît un franc succès. De plus, il publie des articles académiques pour des revues universitaires et scientifiques marocaines, mexicaines et colombiennes tout en participant à des conférences/congrès au Maroc, en France, en Colombie et au Mexique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here