Armando Smith l’écrivain ambitieux

0
3750

Représenté par un “alien” rouge et une moitié d’étoile verte pour fond, le logo représentant Armando Smith est significatif pour son auteur. Armando Smith est un écrivain, historien, juriste marocain. Il est né en France, d’une famille marocaine originaire de l’Oriental, Armando Smith a investi dans un secteur longtemps oublié au Maroc, la culture.

Si Armando Smith n’est pas le véritable prénom-nom de l’auteur, il est son nom d’auteur, nom de scène, qu’il porte depuis 2011.

A ce jour, Armando Smith est à la tête de 33 projets, a financé plusieurs projets et a sous sa gestion 50 collaborateurs. Son dernier projet à venir, n’est autre qu’une nouvelle initiative citoyenne, le projet « Diwan » visant à offrir aux marocains, la première base juridique complète du Royaume. Il est également le fondateur de Discovery Morocco, D.M Sport, Numëa, Radio Atlas, Moorish Book, The Moorish, Tech Prod, MutBia etc.

Né le 16 juin 1992, il n’est officiellement reconnu par les autorités marocaines, qu’en 2010, année à laquelle il a été inscrit à l’Etat civil. Il s’inscrit l’année suivante sur les listes électorales.

Pourtant extrêmement sous-estimé par les élites marocaines, Armando Smith a un sacré bagage intellectuel. Titulaire d’un baccalauréat français, il a poursuivi ses études en intégrant une première année à SciencesPo, année qu’il ne finira jamais en raison de son ressenti. C’est en droit qu’il trouve sa vocation, double diplômé en droit général et en spécialité. Outre son intérêt pour le droit, Armando Smith est également un historien de formation, diplômé au sein du campus Paris Sorbonne Cité. Il s’est spécialisé dès l’obtention de sa licence en histoire, sur l’histoire contemporaine du Maroc. Il a été recommandé par plusieurs historiens français, des notaires, ainsi que des avocats.

Il est connu pour sa plaidoirie, orateur hors pair, il anime depuis plus de 5 ans des conférences portant sur des sujets qui concernent le Maroc. Mais là où il excelle c’est bien à l’écrit et c’est sur ce point que nous allons nous intéresser, car même ses détracteurs ne peuvent lui retirer ce prestige de détenir une incroyable plume.

Armando Smith a débuté sa carrière en tant que rédacteur pour de nombreux médias marocains. Ce n’est qu’en 2016 qu’il décide d’établir une stratégie pour devenir un écrivain marocain et publier une série de livres. Un article écrit par Armando Smith enregistre en moyenne 40 000 lectures, c’est d’ailleurs les lettres ouvertes qui ont rendu Armando Smith célèbre chez les marocains. Jusqu’en février 2017, il détenait un véritable empire médiatique, qu’il a cédé et reconverti pour d’autres projets.

Le fantastique, la fiction, sont les deux registres que l’auteur utilise bien régulièrement. Son premier projet qui est actuellement en rédaction malgré un retard qu’il a su justifier. Il a su perfectionner son propre registre, liant un mélange d’histoire, de fiction, de fantastique, qu’il a nommé : Hikayat, premier registre littéraire marocain.

“Hazou Bina Laalam” (signifie littéralement “ils ont porté le drapeau pour nous”), un roman d’une précision minutieuse, relatant l’histoire du Maroc de 1830 à 1999, c’est-à-dire du règne de Moulay Abderrahmane au règne d’Hassan II. Un ouvrage qualifié de complet par les professionnels qui ont pu lire les premières pages.

Avant même sa parution et sa mise en vente, le livre enregistre des milliers de commandes, à travers le Monde. C’est au travers de 350 pages que l’auteur fait plonger le lecteur dans un décor réaliste et vivant, loin de la lecture ennuyeuse, Armando Smith fait vivre à ses lecteurs l’ensemble des évènements.

Plus d’un siècle d’histoires, 100 personnages, des centaines de décors, une narration vivante, des objets, des métiers, des sensations, Armando Smith a mis le paquet et c’est pour cette raison qu’il justifie le retard pour la publication de son ouvrage.

Si “Hazou Bina Laalam” n’est que le premier livre d’une importante collection intitulée “Moorish Book”, l’auteur a déjà prévu de s’intéresser à différents sujets, à l’image du Maroc antique, du mythe de la sorcellerie, de l’histoire des pirates et corsaires de Salé, de l’histoire de la politique marocaine, l’histoire du sport marocain, l’auteur a promis d’apporter à son public un large éventail et des sagas, visant à satisfaire les adolescents, les jeunes, les enfants, les vétérans, les adultes, etc.

L’auteur détient sa propre maison d’édition, son propre label, sa propre collection, sa propre imprimerie et sa propre équipe (communication, jury, commercialisation etc.). Par conséquent “Hazou Bina Laalam” sera publié par la maison d’édition “The Moorish” (appartenant à A.Smith), portera le label “Moorish Book” (appartenant à A.Smith), sera imprimé en première série par l’imprimerie MutBia dont l’auteur à des participations, commercialisé par l’agence Numëa (appartenant à A.Smith).

“J’ai fais le choix d’investir sur la conscience des marocains et de proposer aux lecteurs et aux usagers de véritables structures professionnelles correspondant à un Maroc du XXIème siècle.” Armando Smith.

C’est ainsi que l’auteur continue de proposer aux internautes et aux individus des services en lien avec le Maroc, visant à promouvoir la destination et à renforcer la fierté d’appartenance, en plus de la mémoire collective, rapprocher les MRE, etc.

Nous pouvons énumérer le projet « Diwan », l’auteur est actuellement en train de sélectionner une équipe qui s’occupera de traiter les textes juridiques au Maroc. Armando Smith prévoit d’offrir aux marocains un site internet ainsi qu’un réseau social sur la nécessité du droit marocain. Il sera possible de lire des codes en livre virtuel, de feuilleter les pages, de lire les commentaires de plusieurs avocats et professionnels. L’auteur rêve d’ailleurs de pouvoir un jour intégrer la jurisprudence marocaine au sein de ce nouveau portail et de mettre en place des espaces pour les étudiants.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here