ALLIANCE ISRAÉLITE UNIVERSELLE AU MAROC

0
365
AIU Rabat Filles CM2, année scolaire 1957-58, inst., Mme Conqui.

Selon Wikipedia, l’Histoire de l’Alliance israélite universelle au Maroc s’étend sur deux siècles, de 1862 à nos jours. Ce réseau éducatif d’origine française a durablement marqué le judaïsme marocain. C’est dans les écoles de l’AIU réparties sur l’ensemble du territoire marocain que de nombreux enfants juifs marocains ont été scolarisés et sont devenus francophones. L’AIU disposait dans ce pays, avant le départ des Juifs des pays arabes, de son réseau scolaire le plus développé. À son apogée en 1955, on y comptait 85 écoles et 28143 élèves.

La présence juive au Maroc est attestée dès le II ème siècle av. J-C, notamment à Volubilis à l’époque romaine, et y reste présente jusqu’au VII ème siècle apr. J-C, renforcée par l’arrivée de migrants juifs d’Espagne ayant fui les persécutions wisigothes du VII ème siècle . Avec l’arrivée de l’islam, la population juive passe sous la domination musulmane et se voit imposer le statut de dhimmis. La population juive dite tochavim du Maroc connaît des variations démographiques et politiques jusqu’à être renforcée à nouveau par l’arrivée de migrants juifs de la péninsule Ibérique, forcés de quitter les royaumes d’Espagne et du Portugal durant la Reconquista: Ce sont les megorachim.

Ses origines ont été créées à l’initiative de l’Alliance, avec le soutien de notables juifs marocains et malgré l’opposition de certains rabbins à Tétouan en 1862, à Tanger en 1865, à Mogador en 1867, et dans d’autres villes marocaines à partir de 1874.

En 1958, deux ans après l’indépendance, Ahmed Balafrej, le secrétaire général de l’Istiqlal, le principal parti nationaliste, devient chef du gouvernement. Il est alors demandé à la section locale de l’Alliance de se « marocaniser ». Un tiers du réseau de l’Alliance, soit 19 écoles primaires et l’école professionnelle agricole sont transférées à l’État. L’« Alliance-Maroc » devient l’« Ittihad-Maroc », ce nouveau nom est officialisé par un décret royal du 20 février 1961. Le budget du gouvernement consacré à l’AIU est remplacé par une subvention allouée aux écoles privées, et la part revenant à l’Alliance est calculée au prorata du nombre d’élèves les fréquentant.

Ces changements interviennent dans une période difficile pour les Juifs marocains, rupture des relations postales avec Israël, discrimitation contre les juifs Marrocains en Israel, brimades antijuives précédant la visite du président Nasser en janvier 1961 et naufrage du Pisces, un navire transportant clandestinement des Juifs marocains vers Israël. Les parents juifs retirent des écoles de l’AIU nationalisées par crainte pour leur sécurité.

 

PARTAGER
Article précédentVoyage à bord du TGV marocain Al Boraq
Article suivantSE SOUVENIR DES SAINTS OUBLIÉS
Je me représente comme Ambassadrice du Maroc, j'écris sur mon pays et je le défends, je le découvre chaque fois où j'écris un article. Mon pays est riche avec de divers culture, Mon Maroc est à moi et à tous ceux qui l'aiment profondément. Hommage à mon père qui m'a toujours appris l'amour de la patrie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here